Ces acteurs qui créent leur propre CFA d’entreprise

CFA d'entreprise : des outils redoutables pour le développement d'une entreprise

Elles sont de plus en plus nombreuses, et elles ont une approche du recrutement enrichie par la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences. Elles boostent leur développement RH et commercial tout en favorisant l’emploi des jeunes. Ces grands groupes ont mis en place un CFA d’entreprise pour pallier aux difficultés de recrutement.

Recruter des profils sur des métiers et secteurs en tension

Les difficultés de recrutement touchent 4 PME sur 5. En effet, selon l’étude Pôle emploi 2022, 86% des recruteurs invoquent encore une fois un nombre insuffisant de candidats.

Certains secteurs ou métiers sont plus touchés que les autres :

  • L’hôtellerie – restauration
  • Le commerce
  • Les services à la personne
  • Le transport – logistique
  • Les industries polluantes
  • L’agriculture
  • Les postes saisonniers

Il semble difficile de sortir son épingle du jeu pour valoriser son entreprise quand son secteur d’activité est aussi concurrentiel, ou perçu négativement par les candidats.

86 % des difficultés à recruter sont liées à des facteurs propres à l’entreprise. C’est pourquoi la communication ne suffit pas. C’est tout le processus RH qui est remis en question : comment mettre en place un cercle vertueux pour développer les effectifs en continu ?

Dépasser l’amélioration des processus de recrutement

Les CFA, centres de formation d’apprentis en alternance

Les centres de formation d’apprentis (CFA) sont des établissements de formation dédiés à des apprentis âgés de 16 à 29 ans. Leur cursus se fait en alternance entre cours et travail en entreprise.

Cette formation débouche sur de nombreux niveaux de diplômes : entre autres CAP, Baccalauréat professionnel, BTS, licence professionnelle ou diplôme d’ingénieur.

Traditionnellement, un CFA est financé par différents types d’acteurs :

  • Publics, par le Ministère de l’éducation nationale ou de l’agriculture
  • Consulaires, par la CCI par exemple
  • Privés, par des syndicats, des associations ou des entreprises

Les CFA d’entreprise

Ces centres de formations sont astucieusement créés pour créer ce cercle vertueux qui permet d’alimenter régulièrement les recrutements sur des profils en tension.

Pourquoi prendre le temps de former un collaborateur est une bonne idée ?

  • Former sur des missions précises pour éviter les formations trop généralistes
  • Entrer dans la GPEC en dépassant les impératifs de recrutement à court terme
  • Recruter sur les talents et former en interne est gage de fidélité
  • Mettre en avant la culture d’entreprise est la meilleure façon de s’assurer de l’adéquation entre le collaborateur et son équipe

Nous avons tous en tête des exemples de profils refusés par les recruteurs parce qu’ils ne correspondaient pas à la formation ou l’expérience exigées. Et nous avons également tous en tête des collaborateurs qui matchaient, et qui ont tout de même rompu avec l’entreprise avant la fin de leur période d’essai.

CFA d’entreprise : deux exemples vertueux

Le CFA d’entreprise du groupe NGE, acteur du BTP très engagé

« Jeunes ou moins jeunes, sans qualification, en reconversion professionnelle, venez vous former à nos métiers ».

C’est ainsi que la page dédiée au CFA d’entreprise sur le site carrières NGE accueille les candidats. Plus de 900 offres d’emploi sont concernées.

Le groupe peut se targuer d’avoir mis en place 4 centres, 80 programmes de formation pour accueillir chaque année plus de 4.000 stagiaires. Son école interne a été reconnue CFA d’entreprise en décembre 2019.

Le CFA d’entreprise du groupe Saint Gobain, acteur industriel fondé en 1665

C’est sans doute un retour aux sources pour les pratiques de recrutement.

Le groupe a créé en 2020 trois formations en apprentissage certifiées par l’Etat dans le domaine du marketing – commerce et maintenance industrielle. Il a ouvert une troisième filière en 2022 : 2.000 places sont disponibles en logistique.

Avec cette campagne de recrutement annuelle, nous souhaitons préparer notre avenir – en anticipant nos besoins de recrutements et en formant les collaborateurs de demain.

Julie Lahaye, Directrice du recrutement et du développement RH chez Saint-Gobain (source)

Ces entreprises ont compris que la motivation et les soft skills sont des « muscles profonds » qui permettent un recrutement durable, et parfois même plus quantitatif. Si vous pouviez demain imiter ces exemples et lancer vos premières formations, quels métiers viseriez-vous en premier ?

Partagez ce post

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
WhatsApp

Ces articles pourraient vous intéresser

Photographie d'une peinture pariétale, métaphore des deux postures complémentaires en recrutement : chasser ou élever
COMMUNICATION

Le recruteur est-il un chasseur/cueilleur ou un agriculteur ?

La transformation humaine la plus disruptive ne date pas de 1789 mais de 12.000 ans avant notre ère. La révolution néolithique est caractérisée par le passage des tribus de chasseurs/cueilleurs à des communautés d’agriculteurs : deux appréhensions radicalement différentes de l’environnement. Les rapprocher des pratiques de recrutement nous aide à mieux les comprendre.

CFA d'entreprise : des outils redoutables pour le développement d'une entreprise
COMPÉTENCES ET FORMATION

Ces acteurs qui créent leur propre CFA d’entreprise

Elles sont de plus en plus nombreuses, et elles ont une approche du recrutement enrichie par la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences. Elles boostent leur développement RH et commerciale, ainsi que l’emploi des jeunes. Ces entreprises ont mis en place un CFA pour pallier aux difficultés de recrutement.

SEO et recrutement
COMMUNICATION

Le SEO est un gros mot que les RH ne doivent plus avoir peur d’utiliser

Peu d’entre nous connaissent sa signification du SEO et son utilité. Quel apport a-t-il dans une démarche marque employeur, et plus spécifiquement pour attirer des candidats ? A quel moment faire ce travail incontournable ? Faisons le point simplement.