RESEAUX SOCIAUX — 30 avril 2011

Danone a depuis longtemps l’image d’une entreprise ouverte, transparente, décontractée, qui a compris l’intérêt des échanges avec son éco-système comme facteurs d’amélioration. L’équipe RH de Danone a organisé récemment, dans un esprit très 2.0, un meeting informel avec 6 praticiens des RH 2.0. L’objectif était de présenter les dernières initiatives en communication RH 2.0 et ainsi partager, échanger, confronter nos points de vue.

Danone, qui pointait à la 8ème place au dernier classement Universum, a décidé depuis quelques mois de développer une présence sur Facebook en s’appuyant sur une quinzaine de « Danoners » volontaires, entendez par là des collaborateurs maison. Ils sont choisis soit parmi les collaborateurs récemment embauchés en raison de leur « proximité » avec les étudiants, ou parmi des managers plus confirmés, qui seront à même de porter un discours plus construit sur l’offre RH de Danone. Le choix de Facebook s’est imposé naturellement face à des réseaux professionnels en raison de la cible visée : les étudiants, et de la volonté de positionner la présence numérique sur le registre de la discussion. L’élément déclencheur de cette présence a été la volonté de développer des sources d’information alternatives aux traditionnels sites de recrutement, mais surtout de maintenir un lien en complément des présences dans les écoles.

L’objectif n’est pas prioritairement de répondre aux objectifs de recrutement, mais plutôt de créer les conditions favorables au développement de discussions. Comme de nombreuses entreprises, Danone doit faire face à certains à-priori sur ses métiers, ses parcours professionnels ou ses écoles cibles, qui ne peuvent être levés par des actions de communication traditionnelles. En s’appuyant notamment sur des campagnes display sur Facebook à l’occasion d’événements (jeux concours ou événements recrutement), Danone dispose aujourd’hui d’une communauté de plusieurs milliers de membres susceptibles pour les métiers de la fonction commercial.

Contrairement à certaines entreprises qui adoptent une position dogmatique contre Facebook en matière RH, je trouve que Danone, comme également Société Générale pour l’alternance ou pour son business game Citizen Act, retiennent une approche pragmatique pour renforcer leur empreinte numérique RH via ce réseau sur des thématiques choisies. Sans tomber non plus dans un optimiste béat, Facebook, pour peu que l’on se pose quelques questions pertinentes sur les objectifs à atteindre, les cibles visées, les moyens d’intéresser des membres, et surtout que l’on mette en place en interne une organisation idoine, peut efficacement nourrir la Marque RH.

Les tests en cours avec des offres d’emplois directement intégrées dans les pages Facebook, devraient également nous éclairer sur la pertinence de ce réseau comme nouveau canal de sourcing. J’aurai l’occasion de vous en reparler.

Partage

A propos de l'auteur

Franck La Pinta

J’accompagne depuis plus de 15 ans un groupe bancaire de dimension international dans sa transformation liée aux nouvelles technologies et au digital. J’interviens notamment pour analyser les impacts et exploiter les opportunités de cette révolution numérique sur les ressources humaines, le management, les process métiers, le marketing, la communication.

(5) Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.