START UP ET INNOVATION — 06 avril 2015

Quelles peuvent être les tendances émergentes des RH de demain ? Quelles seront les prochaines innovations RH ? Plutôt que se livrer à un exercice de futurologie, je vous propose, au travers de cette nouvelle rubrique, de donner régulièrement la parole à une start up dans le domaine RH. Cela nous permettra d’aborder les sujets, les processus, les problématiques RH sous un angle neuf, affranchi des habitudes et des réflexes RH actuels. En espérant que cela alimentera la réflexion des équipes RH. Découverte de PAZAP avec sa fondatrice Céline Chauvet.

Quelle est la promesse de PAZAP ?
Nous souhaitons permettre au plus grand nombre d’identifier ce qui a vraiment du sens, ce qui va leur donner envie de se lever le matin pour exercer une activité épanouissante. PAZAP souhaite aider les utilisateurs à trouver un métier qu’ils aiment, qui va leur correspondre et les rendre motivés et heureux avant tout.

Qu’est ce qui vous a amené à lancer PAZAP ?
Lorsqu’on est jeune, et même ensuite lorsqu’on est amené à changer de travail, la même question revient toujours « qu’est ce que je vais faire? Je ne sais pas de quoi j’ai envie ». Ce n’est pas simple d’y voir clair dans les questions d’orientation scolaire et professionnelle. Tout semble très définitif, cloisonné, engageant et donc angoissant. PAZAP souhaite modifier ces codes pour faire que la découverte des métiers soient avant tout un bon moment, un loisir, une occasion d’identifier ses envies et ses talents grâce à des rencontres.

Céline ChauvetComment PAZAP fonctionne concrètement ?
C’est très facile. PAZAP propose 4 étapes qui permettent progressivement de découvrir des métiers par hasard ou en rapport avec sa curiosité individuelle. De cette façon, nous sommes certains de ne pas mettre de limites là ou il ne doit pas y en avoir.
Etape 1:  des fonctionnalités et des test innovants permettent d’obtenir des propositions de métiers.
Etape 2 : l’utilisateur consulte des témoignages de professionnels exerçant les métiers proposés
Etape 3 : il peut supprimer les métiers qu’il ne souhaite pas approfondir ou au contraire les garder dans ses favoris
Etape 4 : Il est prévenu des visites proposés chez des professionnels qui correspondent à ses favoris. Il peut reproduire ce cycle indéfiniment pour découvrir tous azimutes et au fur et à mesure identifier ce qui sort du lot jusqu’à la rencontre « whaou » qui peut tout changer ! C’est un véritable cercle vertueux.

A qui s’adresse PAZAP ?
PAZAP s’adresse à tout ceux qui cherchent leur voie à partir de la classe de 3eme et au-delà. Nous souhaitons nous adresser à des jeunes pour leur proposer ce nouveau regard sur leur avenir mais nous nous attendons également à attirer des utilisateurs plus âgés, insatisfaits par leur métier, en reconversion…

Quels sont les bénéfices attendus pour les cibles ?
Les utilisateurs de PAZAP vont pouvoir faire baisser la pression sur les questions d’orientation et être de nouveau dans une démarche épanouissante grâce à des fonctionnalités ludiques et un process très simpl. Pour les parents d’ados, c’est une réponse originale qui leur permet de sortir de l’impuissance pour accompagner leur enfant. Pour les entreprises et les professionnels qui participent, c’est une démarche RSE immédiate qui permet à long terme d’optimiser les futurs recrutement puisque quelqu’un de mieux orienté sera de fait une recrue plus motivée, plus efficace.

En quoi est-ce une innovation ?
PAZAP innove dans le fond et dans la forme. Dans le fond c’est une innovation de s’approprier les codes du loisirs pour faire de l’orientation une succession d’expériences cool. Il faut oser dire que ce n’est pas grave, qu’il n’y a pas d’erreur et que rien n’est définitif. Il faut aussi faire évoluer les indicateurs, les notes, les diplômes, les cursus deviennent plus importants que le potientiel et le talent. C’est cela qu’il faut faire émerger. Dans la forme, PAZAP est un outil numérique hyper actuel qui utilise les fonctionnalités du mobile et la performance algorithmique pour créer des ponts et faire des propositions d’une manière originale.

A quelle phase de développement de votre projet en etes-vous ?
La version Bêta est attendue avant l’été.

Pouvez-vous vous présenter, quel est votre parcours professionnel ?
Ma formation initiale concerne les métiers du marché de l’art, j’ai travaillé dans les salles de ventes, chez des antiquaires… j’ai ensuite eu l’opportunité en tant qu’indépendante de travailler dans l’événementiel puis dans la communication marketing au service de secteurs variés : les jouets, la culture, les cosmétiques… C’est ma propre curiosité à découvrir d’autres métiers sur mon temps libre qui m’a poussé à lancer PAZAP. J’ai toujours découvert des savoir-faire qui m’intéressaient et je me suis aperçue qu’aux yeux de mon entourage, cela semblait étrange et très engageant. Passer une semaine chez un ostréiculteur faisait de moi une future ostréicultrice alors qu’un stage de planche à voile ne m’a jamais engagé à devenir champion ou entraineur. C’est là que je me suis dit qu’il fallait alléger, décomplexer tout ça avec de nouveaux codes et usages.

Quel est votre business model ?
C’est un business model que nous avons voulu assez simple puisque PAZAP s’adresse aux familles : Nous allons proposer un principe de vente par pack de visites : 2, 5 ou 8 visites chez un professionnel, valable 1 an. Nous réfléchissons aussi à d’autres options en fonction du développement de PAZAP. Une des pistes envisagées est de proposer des packs de visites aux Universités, aux écoles, pour permettre à leurs étudiants de découvrir le monde de l’entreprise.

logo Pazap
Que faut-il en retenir ?
PAZAP se positionne sur le sujet à la fois sensible et compliqué de l’orientation professionnelle pour les jeunes. Sensible car le monde éducatif, jusqu’au lycée en tout cas, regarde encore l’entreprise avec méfiance et s’efforce de s’en tenir éloigné. Il en résulte une grande méconnaissance du monde professionnel chez les jeunes. Les gouvernements s’inquiètent aussi du nombre de jeunes qui quittent le système scolaire sans diplôme, car sans motivation pour des études qui ne sont pas présentées comme un moyen d’atteindre un objectif voulu. Et dans le même temps, les parents sont de plus en plus inquiets et désarmés face à un marché de l’emploi complexe, concurrentiel, difficile d’accès. Ils doivent prendre des décisions d’orientation pour leurs enfants qui paraissent bien trop prématurées tout en étant très impliquantes pour l’avenir.
Face à cela, nous rencontrons des entreprises qui déploient des efforts considérables pour séduire certains profils de candidats. Malheureusement, les entreprises s’adressent toutes aux mêmes moments à ces jeunes candidats potentiels : période de stage, fin des études, avec souvent des discours peu différenciés et la contrainte de recruter vite.
PAZAP ouvre la réflexion sur une source d’information sur les entreprises et les métiers qui soit ludique, qui partage les codes des jeunes, et pour les entreprises, une opportunité de s’adresser à ces jeunes avant qu’ils ne soient sur-sollicités, par les entreprises.
PAZAP propose aux entreprises de se situer dans une approche de marque utile, généreuse, sociale, au service des jeunes, pour les aider dans l’exercice difficile de leur carrière.
Vous pouvez retrouver ce billet sur le magazine RH en ligne FacteuRH.
Share

Partage

A propos de l'auteur

Franck La Pinta

J’accompagne depuis plus de 15 ans un groupe bancaire de dimension international dans sa transformation liée aux nouvelles technologies et au digital. J’interviens notamment pour analyser les impacts et exploiter les opportunités de cette révolution numérique sur les ressources humaines, le management, les process métiers, le marketing, la communication.

(1) Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.