MARKETING RH PORTRAIT — 15 octobre 2012

Je vous propose d’inaugurer une nouvelle rubrique de portraits de professionnels de la Marque Employeur en entreprise. Mieux comprendre quel est ce métier, de quoi est fait son quotidien, les qualités nécessaires, bref mieux connaître les femmes et les hommes qui font la marque employeur. Rencontre avec Laurent Pernelle, de Allianz… 

 

Logo AllianzBonjour Laurent, peux-tu te présenter rapidement ?
Mon employeur c’est Allianz, mais je préfère dire que c’est Ma Boite ! Pourquoi ? Tout simplement parce que je m’y sens bien. Je travaille pour le département de la marque employeur et je m’auto définirais comme un responsable des projets numériques Marque Employeur. Mon job ? Rendre visible Allianz avec l’image d’une entreprise actuelle, innovante et 100% connectée.

Quel est ton parcours ?
On va gagner du temps avec mon parcours scolaire car après le BAC, j’ai fui l’Education Nationale, ce n’était pas mon truc. J’ai cherché du travail, en 1986 on en trouvait ;), et j’ai atterri dans le « back-office titres » de la Banque de Neuflize. Après 14 ans et 4 postes successifs, j’ai rejoint Allianz Global Investors (ex : AGF Asset Management) en 2000 pour faire de la conduite de projets. En 2004, ras le bol des projets informatiques, j’ai souhaité une reconversion et Allianz m’a accompagné pour rejoindre l’équipe RH afin de faire du recrutement et du développement RH. En 2008, j’ai pris la responsabilité de la communication interne d’Allianz Banque. Une réorganisation a regroupée toutes les équipes de communication aux fonctions centrales en 2010 et tout naturellement, ma double expérience Com/RH m’a amené à la Marque Employeur.

Quelle est ta définition de la Marque Employeur ?
« Développer une image employeur attractive et différenciante auprès des salariés d’aujourd’hui et de demain ». La marque employeur est indispensable car malgré les 3 millions de chômeurs recensés, il y a une « guerre des talents » déclarée depuis quelques années et les entreprises n’ont pas d’autre choix que de tout mettre en œuvre pour séduire par la « preuve ». J’insiste sur la « preuve » car aujourd’hui une marque employeur qui vend du rêve ne survivra pas très longtemps avec la puissance des réseaux sociaux.

Une bonne marque employeur contribue donc au recrutement de salariés pour qu’ils arrivent dans les meilleures conditions, avertis de ce qu’ils vont trouver au quotidien dans l’entreprise. Ensuite, il ne faut surtout pas se relâcher et continuer à s’occuper d’eux, comme des anciens, au travers d’actions internes innovantes et valorisantes. C’est le seul moyen à mes yeux d’accroitre la fierté d’appartenance. En gagnant ce pari, on se crée finalement ce que j’appelle « un réseau d’ambassadeurs libres », libres car nous n’avons pas besoin de les guider dans leur communication personnelle à l’externe, ils vont d’eux même faire la promotion de l’entreprise, aussi bien sur les réseaux sociaux que lors d’un diner entre amis par exemple. Et dans ce cadre là, on ne parle plus de marque employeur, mais de marque « tout court ».

Comment est organisée la Marque Employeur chez Allianz ?
La marque employeur est récente chez nous, elle date de juin 2010. Ce qui a motivé la création de ce département est le changement de marque AGF/Allianz fin 2009. Une nouvelle grande entreprise arrivait sur le marché français et il fallait aussi la faire connaître autrement qu’au travers de ses produits. Notre département est constitué de 4 personnes (dont un alternant) et il est rattaché à la Direction de la Communication. Notre Responsable marque employeur vient du Market management, deux des membres de l’équipe ont un profil « Communication ». Pour ma part, je me suis mis à nu plus haut ;).

Les missions de la marque employeur sont très nombreuses. Je résumerais en disant que nous couvrons l’ensemble des missions classiques : relations écoles, soutien RH pour le recrutement et l’intégration des nouveaux entrants, supports de communication internes/externes, etc… Quant à notre organisation, elle repose sur un concept super simple et super efficace qui nous est proposé par Emilie Netter, la Responsable du département. Certaines missions nécessitent la participation de l’équipe dans sa globalité et tout le monde joue le jeu, pour le reste, ce sont plutôt les membres de l’équipe qui s’engagent spontanément sur les sujets sur lesquels ils se sentent le plus à l’aise et sur lesquels leurs compétences faciliteront le bon déroulement de la mission.

Ce qui te plait le plus dans ton job ?
Ce que j’aime avant tout dans mon job, c’est qu’il n’existe pas de journée type. Les missions sont tellement multiples que la routine et l’ennuie n’ont pas leur place. Second point important, la dimension relationnelle très forte. On ne peut pas travailler à la marque employeur tout seul dans son coin. J’aime les échanges et le partage et ce job m’apporte ça tous les jours. La cerise sur le gâteau, c’est que la digitalisation est au cœur de la stratégie d’Allianz. Etant donné mon appétence particulière pour les médias sociaux à titre personnel, j’ai très rapidement compris qu’il fallait s’engager, et là je parle d’Allianz, sur cette voie.

Néanmoins, ça ne se fait pas en un jour. Depuis plus d’un an, via mon compte Twitter principalement, je me suis d’abord mis en veille sur les bonnes pratiques à suivre en terme de Marque Employeur, j’ai ensuite pris la décision de quitter mon clavier pour rencontrer petit à petit mes homologues et experts en tout genre pour échanger sur ces sujets. Aujourd’hui, j’ai le sentiment d’avoir été identifié comme un « petit nouveau » dans cette belle communauté et je me retrouve à répondre à ton interview. Blague à part, c’est pour moi une très belle opportunité de représenter mon entreprise à l’extérieur et de démontrer qu’Allianz tente des choses innovantes, comme notre tout nouveau serious game Allianz Expérience.

Quelles sont les qualités nécessaires pour ce type de mission ?
Je ne suis pas très à l’aise avec cette question car on a tous des qualités diverses et variées qui peuvent être utiles pour travailler sur la marque employeur. Je dirais qu’avec de l’ouverture, de l’envie et une dose de système D, tout le monde peut travailler sur ces sujets.

Quelle est ton actu ? Quels sont tes projets ?
Notre actualité, j’en faisais allusion ci-dessus, est la sortie de notre tout nouveau serious game Allianz Expérience. Nous avons un gros besoin de recruter des commerciaux et il nous a semblé intéressant d’utiliser un jeu comme outil de sourcing. Expliqué ainsi, cela peut paraître réducteur, mais il n’en est rien. Ce serious game a un double objectif. Il permet d’une part de tester et pré qualifier le candidat et d’autre part de découvrir la vraie vie d’un Conseiller en Gestion de Patrimoine, et ainsi savoir rapidement si ce candidat peut se projeter sur ce métier. Allianz Expérience est sorti le 8 octobre dernier, et les premières stats de participation sont très encourageantes. Il nous reste plus qu’à convertir nos gamers en salariés.

serious game allianz experience

Côté projets, après deux ans, un site carrière, une présence RH sur Twitter, une page Facebook, un serious game, et plusieurs partenariats avec des startups innovantes du type WallFinance, Seekube, Jobteaser et j’en oublie, nous allons nous concentrer dans les semaines à venir sur la mise en place d’une organisation plus industrialisée afin de piloter plus efficacement l’ensemble de nos contenus sur ces différentes plateformes. Ensuite, pour les autres projets, je préfère garder la surprise pour une prochaine rencontre ;)

Comment tu vois évoluer la Marque Employeur ?
Grande question que tu me poses là ! Pour moi, ce n’est pas forcement la marque employeur qui doit évoluer. Ce qui doit changer dans l’entreprise, c’est le regard des collaborateurs sur la marque employeur. Nous pouvons développer des tas d’outils, mettre en place des dizaines de partenariats externes et tenter d’être présents partout, sans nos collaborateurs à nos côtés, nous piétinerons. La marque employeur est l’affaire de tous, ce ne doit pas qu’être une fonction support de com RH. Des centaines de salariés au quotidien, aux travers de leurs fonctions, représentent notre Marque. Et j’insiste sur Marque avec un grand M.

Pour moi, tout ça est lié. Que l’on parle de recrutement, de marketing, de business ou de finance, nous nous devons d’être cohérents dans l’image que nous portons de notre entreprise. Et pour cela, la marque employeur doit s’élever et intégrer la stratégie globale de l’entreprise. Une fois cet objectif atteint, la marque employeur aura une meilleur visibilité en interne et nos messages seront plus faciles à diffuser. Nous pourrons ainsi plus facilement initier les collaborateurs au web social et leur démontrer notre intérêt à être présent sur les medias sociaux.

Sinon, je suis persuadé que la marque employeur va exploser. Dans le bon sens du terme, j’entends. C’est une fonction assez jeune, portée dans la majeure partie des entreprises, par des salariés qui ont envie de faire bouger les choses à l’aide de solutions nouvelles. Et ça, j’adore !

 

Partage

A propos de l'auteur

Franck La Pinta

Responsable Marketing Web et RH 2.0, au sein d’un grand groupe bancaire. Artisan et partisan convaincu des vertus de l’entreprise 2.0, je suis à l’initiative d’un réseau social d’entreprise dédié aux professionnels RH.

(4) Commentaires

  1. Superbe interview et très bonne idée bien que j’aurai ajouté une petite note plus perso pour découvrir que Laurent sait troquer le costume cravate pour autre chose ;-)

    • oui mais ça c’est son domaine privé :)

  2. Merci Franck pour cette interview super intéressante, j’ai hâte de lire les suivantes.

    • Merci Mélanie pour ton message, d’autres portraits sont déjà en préparation :))

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>